Cucugnan à 4km de Duilhac sous Peyrepertuse

 

Le village du conte du Curé de Cucugnan au pied du château de Quéribus

 

Rendu célèbre par Alphonse Daudet dans les "Lettres de Mon Moulin", Cucugnan est un pittoresque village de 134 habitants, situé entre le château de Quéribus et la forteresse de Peyrepertuse et à 4 km de Duilhac.


Sa vue, au détour d'un tournant, nous invite à s'y arrêter et à flaner dans ce très charmant village. Il se dresse sur un mamelon rocheux et est parcouru de venelles et de rues escarpées qui mènent du moulin à vent, à la porte fortifiée en passant par l'église jusqu'au Théâtre Achille Mir.

 

Ce qu'il ne faut pas rater :

 

  • Le moulin à vent d'Omer a été restauré en 2003. Il est aujourd'hui en activité.

 

  • L'église St Julien et Ste Basilisse. Son vocable laisse supposer une très ancienne implantation du bâtiment religieux, très certainement de l'époque Carolingienne. Elle est mentionnée pour la 1ère fois en 1360. Très détériorée, elle est détruite vers 1860 pour servir à la construction de l'église actuelle. Elle a fait l'objet d'une restauration en 1991.

 

  • La statue de la Vierge Enceinte dans l'église.
    L'originalité de cette représentation du XVIIème siècle a éveillé la curiosité des visiteurs. Aujourd'hui, une exposition sur "Les Vierges enceintes en France" est présentée à l'intérieur du monument.

 

  • Le Théâtre Achille Mir, au coeur du village, propose "1000 ans d'histoire autour de Cucugnan". Dans une mise en scène inédite, moderne et ludique, ce voyage hors du temps, d'une durée de 20 mn, plonge dans un monde tout en poésie et humour.

Le village de Cucugnan

Le Sermon du Curé de Cucugnan

 

Nous nous disons tous Cucugnan...ce nom me dit quelque chose...Mais on arrive pas à se rappeler.

On sait plus...Cucugnan, Alphonse Daudet et la Provence.

Et pourtant, il n'existe qu'un seul village en France nommé Cucugnan et berceau du conte "Le Sermon du Curé de Cucugnan".

Il est dans l'Aude sur le territoire de la commune où se dresse le château de Quéribus.

 

La petite histoire du conte du Curé de Cucugnan

 

Au 19ème siècle, un jour, un juge lyonnais,Blanchot de Brenas, voyageait à pied dans les Corbières. Un soir comme il fait étape à Cucugnan, on lui raconte, à la veillée, l'histoire de cet abbé, malheureux de ne voir jamais personne à la messe, et qui avait fait un fameux sermon pour attirer les Cucugnanais dans son église.

 

Le juge est séduit par le conte, et quand il retourne chez lui, il le traduit en français et le fait paraître dans un éditiorial en 1859 "La France Littéraire".

 

Roumanille, un poète provençal, est aussi séduit par le conte. Il s'en inspire et écrit, à son tour, une nouvelle version en provençal. Puis il la publie dans "l'Armana Provençau" en 1867.

 

On commence, alors, à entendre parler de ce fameux sermon !

 

Alphonse Daudet, lui, rédige "Les Lettres de Mon Moulin". Il tombe sur le Curé de Cucugnan de son ami Roumanille. Il trouve matière à chef d'oeuvre et le traduit en prose française. Il publie en 1869 la version que l'on connaît.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
Gîte étape cathare 1, rue des genêts 11350 Duilhac sous Peyrepertuse Téléphone 04 68 48 45 73 - 06 45 57 38 86 © etape cathare